Les meilleurs médecins du monde

Modernité d’Auschwitz

J’ai été frappé, au cours de mes recherches et de mes combats pour la reconnaissance des expérimentations réalisées sur l’homme à Strasbourg et au Struthof  en 1943, par la prise de conscience que ce sont les médecins qui participent dès 1933 à la rédaction des premières lois raciales nazies (dont la stérilisation des sourds- muets de manière inaugurale), que c’est la profession qui adhère dans la plus grande proportion au nazisme et que ce sont les médecins allemands qui cumulent le plus de prix Nobel de médecine jusqu’en 1933.

Lire la suite.....

Les fournisseurs civils savaient (on n’arrête pas le commerce)

A côté de la firme Topf et fils, d’Erfurt, spécialiste de la construction des fours crématoires, qui avait déjà travaillé dans beaucoup de camps, et notamment au camp-souche d’Auschwitz, on fit appel à l’entreprise W. Riedel et fils, « béton armé et constructions en superstructure », de Bielitz, à l’entreprise du bâtiment Robert Köhler, de Myslowitz, Schlageterstrasse 13, et à l’entreprise de « béton armé », construction en superstructure et en infrastructure » Joseph Kluge, de Gleiwitz.… Lire la suite.....

Dialogue avec Jean-Claude Milner (8)

Juste un mot : je suis très intéressé par ce que vous dites sur les Tsiganes. J’ai toujours été frappé par un paradoxe : en tant que linguiste, j’ai suivi des cours de langue tsigane. Il ne fait aucun doute que cette langue est un prâkrit et se rattache directement au sanskrit.… Lire la suite.....

Dialogue avec Jean-Claude Milner (7)

Cher Monsieur Milner;

Sur la dimension instrumentale de la chambre à gaz, inhérente aux bourreaux, j’avais quelques éléments dont je souhaitais vous faire part.

Je suis, en grande mesure, d’accord avec l’idée selon laquelle la chambre à gaz est la solution technique à la question juive.… Lire la suite.....

Dialogue avec Jean-Claude Milner (6)

Je vous accorderai beaucoup de points.
Comme vous, je rejette absolument la position d’Agamben sur le « musulman ».
Néanmoins, il me semble qu’il faut faire place à un apparaître de la chambre à gaz pour les organisateurs de la solution définitive.… Lire la suite.....

Dialogue avec Jean-Claude Milner (5)

Cher Monsieur Milner;

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Rosemary Koczy, je vous tisse un linceul.

 

Je voudrais essayer de me dégager du vocabulaire heideggérien, tout en conceptualisant phénoménologiquement mon propos sur la chambre à gaz.

L’idée que celui qui entre dans la chambre à gaz ne fait point l’expérience de la mort en tant que telle me semble problématique, d’autant plus lorsqu’elle permet à Agamben de faire du « musulman » le symbole du camp.Lire la suite.....

Dialogue avec Jean-Claude Milner (4)

864993_3_e734_le-sociologue-jean-claude-milner-en-novembre
Concernant la chambre à gaz, il faut séparer victimes et bourreaux. Pour les seconds, il s’agit d’une invention technique et d’une solution à un problème. C’est en se plaçant du point de vue des premiers que l’on peut faire surgir la question ontologique et la dimension atopique, anachronique que vous évoquez.… Lire la suite.....

Dialogue avec Jean-Claude Milner (3)

Cher Monsieur;

 

couv-philosophie-de-la-shoah

 

Tout à fait! de sorte que votre réponse semble impliquer une « phénoménologie ontologique de la chambre à gaz » dont j’essaie de penser une première esquisse. Il est évident que cette tentative doit rencontrer, en son chemin, votre approche de la chambre à gaz comme réponse au couple problème/solution, autrement dit à la question juive.Lire la suite.....