Vient de paraître « Enseigner la Shoah » (version numérique)

couverture-978-2-37168-109-5

 

« Le devoir de mémoire et l’approche purement fonctionnaliste de la Shoah escamotent le fait qu’une connaissance de la Shoah dans ses structures constitue un véritable réquisitoire de la modernité, dans son rapport à la raison comme rationalité pure, indépendamment du raisonnable, de la question du sens, et de l’autre sens du rationnel comme relationnel.… Lire la suite.....

Children’s games to Auschwitz

 

Long before Heidegger, Arendt, wrote in 1945, Zofia Nałkowska is the first to design the extermination as manufacturing corpses.

« If we want a mental picture of the enormity and the brevity of the killing operation which Poland was the theater – regardless military campaigns – the feelings that dominate not only the horror but also astonishment.… Lire la suite.....

Le soutien des masses dans le totalitarisme et le déni des démocraties

« Le fait que le gouvernement totalitaire, malgré l’évidence de ses crimes, s’appuie sur le substrat de masses, est profondément troublant. Aussi n’est-il guère surprenant de voir spécialistes et hommes d’Etat souvent refuser de reconnaître un tel fait (…) Une publication récente de rapports secrets sur l’opinion publique en Allemagne pendant la guerre (de 1939 à 1944), émanant du service de sécurité des SS est très instructif à cet égard.… Lire la suite.....

La Querelle Lanzmann-Arendt ou les impensées de la Shoah

Le débat artificiel et presque forcé, Arendt contre Lanzmann, obscurcit les causes véritables de la Shoah.

Le dernier film de Lanzmann intitulé Le Dernier des injustes revient sur le cas des Judenräte, par le truchement de son dernier survivant, Benjamin Murmelstein, et plus précisément d’une interview vibrante et alerte qui eut lieu en 1975 à Rome.… Lire la suite.....