Treblinka par Vassili Grossman

Nul ne saura jamais, tant que la terre durera, le nom des morts. On parle d’une grande et jeune fille qui, après avoir arraché un fusil des mains d’un wachmann sur le « chemin sans retour », s’était battue contre des dizaines de SS qui lui tiraient dessus.… Lire la suite.....

Ceci est la porte par laquelle entrent les Justes

A Belzec, Sobibor et Treblinka, le « boyau » était le passage final qui conduisait aux chambres à gaz. A Sobibor, le boyau consistait en un sentier de trois ou quatre mètres de large sur cent cinquante mètres de long, flanqué de chaque côté de barbelés entremêlés de branchages.… Lire la suite.....