Modernity and Islam as a negation of Europe in Kertész

The discursive and analytical sketch of the last book of Kertész (Nobel Prize for literature in 2002), The Ultimate Inn (Actes Sud, 2015) , is at the heart of current debates, particularly on the problematic relationship between Europe and Islam .… Lire la suite.....

Dialogue entre un philosophe du Management et un philosophe de la Shoah (IV)

Cher Baptiste;

Merci pour ce long courriel, éclairant à bien des égards.

Je reprends notre discussion sur le socle grec et la parole juive: au premier abord, dans la tradition, l’écart est patent, même si je suis plus circonspect sur la question de la technique.… Lire la suite.....

Levinas: Auschwitz et la révolution

« Je ne pense pas qu’on doive définir la révolution d’une manière purement formelle, par la violence ou par le renversement d’un ordre donné. Je ne pense même pas qu’il suffise de la définir par l’esprit de sacrifice. Il y eut beaucoup d’esprit de sacrifice dans les rangs de ceux qui suivirent Hitler.… Lire la suite.....

La modernité et l’islam comme négation de l’Europe chez Kertész

l'ultime auberge

L’épure discursive et analytique du dernier livre de Kertész (prix Nobel de littérature 2002), L’Ultime Auberge (Actes Sud, 2015), est au cœur des débats actuels, particulièrement sur la relation problématique entre l’Europe et l’islam. L’auteur est l’architecte tonique d’une suite de négations, dont la présence éclate toutes les dimensions de l’existence: individuelle, politique, métaphysique.Lire la suite.....

La Shoah comme suspension de l’être chez Lévinas

Ce qui fut unique entre 1940 et 1945, ce fut le délaissement. Toujours on meurt seul et partout les malheurs sont désespérés. Et entre les seuls et les désespérés, les victimes de l’injustice sont partout et toujours les plus désolées et les plus seules.… Lire la suite.....