Le témoignage des enfants pendant la Shoah

 

Le renouvellement et le recentrement du regard sur l’enfant vont ainsi de pair avec la réception d’oeuvres qui exercent une autocritique en acte de la culture de la Shoah. Le regards des enfants y remet souvent en cause celui des adultes; questionnant leurs témoignages et la façon dont ils mythifièrent l’enfant, voire mystifièrent sa mémoire.… Lire la suite.....

La Shoah appelle une philosophie

« Le témoignage de la catastrophe est structurellement messianique (…) Cet hymne étrange, né d’une civilisation qui ignore tout d’elle-même parce qu’elle se voit vouée à « l’après », engendre de nouvelles oeuvres et de nouvelles poétiques, tandis que la culture de la mémoire fournit de nouveau mythes sacrificiels dans le périmètre spirituel que composent le « bourreau » et la « victime », le « traumatisme » et « l’héritage ». … Lire la suite.....

Les raisons de la haine et la question du conformisme

Celui qui hait un groupe humain entier croit en réalité qu’il le fait par amour – amour de la société plus large qui doit être protégée, ou par amour pour les individus de ce groupe haï, considérés comme dévoyés par le groupe lui-même.… Lire la suite.....