Dialogue avec Jean-Claude Milner (5)

Cher Monsieur Milner;

 

 

 

Je voudrais essayer de me dégager du vocabulaire heideggérien, tout en conceptualisant phénoménologiquement mon propos sur la chambre à gaz.

L’idée que celui qui entre dans la chambre à gaz ne fait point l’expérience de la mort en tant que telle me semble problématique, d’autant plus lorsqu’elle permet à Agamben de faire du « musulman » le symbole du camp.Lire la suite.....

Dialogue avec Jean-Claude Milner (4)

864993_3_e734_le-sociologue-jean-claude-milner-en-novembre
Concernant la chambre à gaz, il faut séparer victimes et bourreaux. Pour les seconds, il s’agit d’une invention technique et d’une solution à un problème. C’est en se plaçant du point de vue des premiers que l’on peut faire surgir la question ontologique et la dimension atopique, anachronique que vous évoquez.… Lire la suite.....

Dialogue avec Jean-Claude Milner (3)

Cher Monsieur;

 

couv-philosophie-de-la-shoah

 

Tout à fait! de sorte que votre réponse semble impliquer une « phénoménologie ontologique de la chambre à gaz » dont j’essaie de penser une première esquisse. Il est évident que cette tentative doit rencontrer, en son chemin, votre approche de la chambre à gaz comme réponse au couple problème/solution, autrement dit à la question juive.Lire la suite.....