Conférence: l’humanité effondrée

Création d’une chaîne Youtube intitulée ecoledelashoah qui permettra de donner quelques visibilité à mes travaux de recherche et mes actions.

N’hésitez pas à vous abonner à cette chaîne.

Opus 1: conférence du 26 avril 2019 au lycée du golfe de Saint-Tropez: l’humanité effondrée.

 

PLAN DE LA CONFÉRENCE

INTRODUCTION :
Le conformisme et l’obéissance à l’autorité: Qu’est-ce que la Shoah peut donner à voir de l’homme ?
12’55 : évidence et équivocité de l’idée d’humanité
16’17 : Auschwitz et l’humanité effondrée
17’08 : le prisme de Primo Levi
20’50 : l’humanité du bourreau et la honte métaphysique
27’31 : « L’espèce humaine » d’Antelme et la question de l’infini
31’48 : les différentes acceptions de la Shoah
44’51 : la destruction des Juifs d’Europe est le seul génocide scientifiquement organisé, où l’on construit scientifiquement l’objet que l’on va détruire
49’47 : la Shoah comme structure de la modernité
52’44 : Shoah et droit – La construction juridique du concept de crime contre l’Humanité et de génocide et l’exemple du procès Barbie
1’04’43 : les 3 acceptions de la technique à partir de la Shoah : instrumentalisation, renversement, autonomie
1’13’06 : la spécificité du génocide tzigane
1’17’05 : obsolescence de l’homme et humanité
1’22’21 : QUESTIONS

Publié par

Didier Durmarque

Didier Durmarque est professeur de philosophie en Normandie. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont la plupart sont des approches de la question de la Shoah. Moins que rien (2006), La Liseuse (2012) étaient des approches littéraires et romanesques de la question du néant, de l’identité et de la culture à partir de la Shoah. Philosophie de la Shoah (2014) Enseigner la Shoah: ce que la Shoah enseigne (2016) et Phénoménologie de la chambre à gaz (2018) constituent une tentative de faire de la Shoah un principe de la philosophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.