Shoah et Management

couverture-au-fondement-du-management-1

« L’étymologie est ici précieuse et aide à mieux saisir ce qui se joue dans le PASSAGE DE L’INSTITUTION A L’ORGANISATION: la racine indo-européenne « st-:, qui désigne notamment le mât du bateau, a trait à la verticalité qui assure la stabilité; on la retrouve dans les mots suivants: être, stabilité, institution, instituer, instituteur, constitution, état (state), statut, stature, to stand, stehen, etc. De son côté, « organisation » provient du latin organum et du grec organon qui signifient « l’instrument, l’outil, le moyen »: la rationalité moyen-fin est donc à la base même de la logique organisationnelle. Alors que l’institution se pose comme tiers et garantit un monde stable et habitable pour une communauté, l’organisation ne se préoccupe que de son fonctionnement, au détriment de toute extériorité fondatrice. Le mouvement panorganisationnel signifie L’INSURRECTION DE LA FONCTION DE L’ETRE, la révolte des processus utilitaires et des mouvements finalisés contre le repos de l’Un, la destitution et la décapitation de la transcendance par l’immanentisme managérial.

 

Le passage de la logique de normalisation a celle de régulation n’est pas sans conséquences au regard des définitions de la norme et de la règle: alors que la première prescrit sans obliger, la seconde sonne comme un impératif, elle nécessite. Le phénomène de conformité, et quelque part du choix de la conformité dans une soumission librement consentie, s’efface au profit d’un phénomène de DOMESTICATION généralisée, ou, pour reprendre l’exacte expression d’Herbert Simon de « DOCILITE ». L’immanence totale de la règle à son champ d’application qui est aujourd’hui planétaire et son AUTOREFERENCE RADICALE qui ne souffre plus d’extériorité font du mouvement panorganisationnel un totalitarisme inédit dont il s’agit de penser l’essence à travers la catégorie de la régulation.

 

Si la métaphysique se caractérise par l’oubli de l’être et la primauté accordée à l’étant dans sa présence, elle s’achève pourtant aujourd’hui, dans la POSTHISTOIRE DU MOUVEMENT PANORGANISATIONNEL. Avec cette insigne particularité d’un oubli de l’être porté à son paroxysme qui autorise enfin sa prise en compte et fait éclater au grand jour l’occultation; ainsi que la possibilité de saisir l’essence des sciences de gestion comme l’espace ambigu de promotion et de subversion du mouvement panorganisationnel.

Aussi faudrait-il peut-être prendre au pied de la lettre l’expression de Friedrich Nietzsche « le désert croît »: partout les mêmes étendues indifférenciées, partout les mêmes reliefs homogènes, partout les mêmes mirages. Sans limite ni mesure (ni poète pour dire et instituer la mesure), l’époque contemporaine ne connaît plus la finitude d’un monde habitable configuré par les oeuvres, et l’homme survit comme zombie-travailleur-consommateur dans l’immonde du mouvement panorganisationnel. Or, habiter, c’est être sur la terre comme mortel: la technique contemporaine abroge également la finitude de l’homme, lui ôte sa possibilité la plus propre, celle de mourir. Le mouvement panorganisationnel, dans l’avènement de l’immonde inhabitable qui lui est consubstantiel, génère, au sens propre, L’EXTERMINATION de l’homme, il le prive de son terme. »

Baptiste Rappin, Au fondement du Management, Théologie de l’Organisation, Volume I, Les Editions Ovadia.

Publié par

Didier Durmarque

Didier Durmarque est professeur de philosophie en Normandie. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont la plupart sont des approches de la question de la Shoah. Moins que rien (2006), La Liseuse (2012) étaient des approches littéraires et romanesques de la question du néant, de l’identité et de la culture à partir de la Shoah. Philosophie de la Shoah (2014) Enseigner la Shoah: ce que la Shoah enseigne (2016) et Phénoménologie de la chambre à gaz (2018) constituent une tentative de faire de la Shoah un principe de la philosophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.