Conférences 2018

BILAN METAPHYSIQUE APRES AUSCHWITZ :

LES ECRIVAINS INCANDESCENTS

Les écrivains incandescents sont ceux qui nous brûlent, ceux qui sont capables de tenir le verbe quand il a été abandonné par Dieu, lorsque la révélation de la parole gît dans le silence de Dieu, dans la forfaiture divine.

Les écrivains incandescents sont ceux qui tiennent le verbe contre son abandon, contre l’immonde et l’insupportable.

Les écrivains incandescents sont ceux qui font exister le langage, le logos, l’Être contre Dieu, au cœur de la destruction.

Les écrivains incandescents sont ceux qui font que nous ne sommes plus les mêmes, avant et après leur rencontre, leur lecture.

Les écrivains incandescents sont ceux qui transforment la cendre en lettre, parfois contre l’Être. Parce que, comme l’écrit Robert Antelme, on peut brûler les enfants sans que la nuit remue.

Se faire le porte-parole d’un bilan métaphysique après Auschwitz pour et par les écrivains incandescents : Yitzhak Katzenelson, Robert Antelme, Piotr Rawicz, Edgar Hilsenrath, Imre Kertész, Tadeusz Borowski…

Venez rencontrer les écrivains incandescents.

Samedi 17 février 2018 14h30-16h

Robert Antelme : On peut brûler les enfants sans que la nuit remue. Musée des Beaux-arts de Caen.

Samedi 17 mars 2018 14H30-16hoo.

Piotr Rawicz : La Shoah est-elle une histoire de queue ?

Musée des Beaux-arts de Caen.

Samedi 7 avril 2018 14H30-16hoo.

Yitzhak Katzenelson : Tenir le Verbe contre son abandon

Musée des Beaux-arts de Caen.

Samedi 12 mai 16h30-18h30. Tadeusz Borowski, Edgard Hilsenrath, Imre Kertész : Rester à l’intérieur de la Shoah comme question. Musée des Beaux-arts de Caen.

Publié par

Didier Durmarque

Didier Durmarque est professeur de philosophie en Normandie. Il est l'auteur de plusieurs livres, dont la plupart sont des approches de la question de la Shoah. Moins que rien (2006), La Liseuse (2012) sont des approches littéraires et romanesques de la question du néant, de l'identité et de la culture à partir de la Shoah. Philosophie de la Shoah (2014) constitue la tentative de faire de la Shoah un principe de la philosophie à l'image du cogito de Descartes ou du Dasein chez Heidegger.

Une réflexion sur « Conférences 2018 »

  1. Poignante image que celle des enfants tués sans que la nuit remue… Et atrocement subtile l’idée de transformer la cendre contre l’être parfois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *