Petite annonce de notre génocide: deviens une chose ou crève!

« Il ne sera plus possible de retarder le jour où doit s’accomplir le royaume millénariste du totalitarisme technique. A partir de ce jour-là, nous n’aurons plus d’autre existence que celle de pièces mécaniques ou de matériaux nécessaires à la machine: en tant qu‘êtres humains, nous serons alors liquidés. Quant au destin de ceux qui opposeront une résistance à leur co-machinisation, deviner ce qui les attend, après Auschwitz, n’est pas bien difficile. Ces humains seront liquidés non seulement en tant qu‘humains, mais bien physiquement. »

 

Günther Anders, Nous, fils d’Eichmann, p. 99-100.

 

anders

Publié par

Didier Durmarque

Didier Durmarque est professeur de philosophie en Normandie.
Il est l’auteur de plusieurs livres, dont la plupart sont des approches de la question de la Shoah. Moins que rien (2006), La Liseuse (2012) sont des approches littéraires et romanesques de la question du néant, de l’identité et de la culture à partir de la Shoah. Philosophie de la Shoah (2014) constitue la tentative de faire de la Shoah un principe de la philosophie à l’image du cogito de Descartes ou du Dasein chez Heidegger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *