Faites en sorte de ne pas subir dans vos maisons ce qui nous est infligé ici.

Primo Levi

 

 

C’est dans cette baraque du K.B. (infirmerie) au cours de cette parenthèse de paix relative, que vous avons appris combien notre personnalité est fragile, combien, beaucoup plus que notre vie, elle est menacée; combien, au lieu de nous dire: « Rappelle-toi que tu dois mourir », les sages de l’Antiquité auraient mieux fait de nous mettre en garde contre cet autre danger, autrement redoutable. S’il est un message que le Lager eût pu transmettre aux hommes libres, c’est bien celui-ci: Faites en sorte de ne pas subir dans vos maisons ce qui nous est infligé ici.

Primo Levi: Si c’est un homme, p.80.

Publié par

Didier Durmarque

Didier Durmarque est professeur de philosophie en Normandie. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont la plupart sont des approches de la question de la Shoah. Moins que rien (2006), La Liseuse (2012) étaient des approches littéraires et romanesques de la question du néant, de l’identité et de la culture à partir de la Shoah. Philosophie de la Shoah (2014) Enseigner la Shoah: ce que la Shoah enseigne (2016) et Phénoménologie de la chambre à gaz (2018) constituent une tentative de faire de la Shoah un principe de la philosophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.