Discours d’accueil à Auschwitz

Le SS Hauptsturmführer Fritzsch accueillait de la façon suivante les nouveaux venus: « Je vous annonce que vous n’êtes pas venus dans un sanatorium, mais dans un camp de concentration allemand, d’où il n’y a pas d’autre issue que par la cheminée. Si cela ne plaît pas à quelqu’un d’entre vous, il peut tout de suite se jeter sur les barbelés. S’il y a des Juifs dans le convoi, ils n’ont pas le droit de vivre plus de 15 jours; s’il y a des prêtres, ils peuvent vivre un mois, et tous les autres – 3 mois. »

Auschwitz vu par les SS, Journal de Rudolf Höss.

Publié par

Didier Durmarque

Didier Durmarque est professeur de philosophie en Normandie. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont la plupart sont des approches de la question de la Shoah. Moins que rien (2006), La Liseuse (2012) étaient des approches littéraires et romanesques de la question du néant, de l’identité et de la culture à partir de la Shoah. Philosophie de la Shoah (2014) Enseigner la Shoah: ce que la Shoah enseigne (2016) et Phénoménologie de la chambre à gaz (2018) constituent une tentative de faire de la Shoah un principe de la philosophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.